SILAR : FOURNISSEUR D'OXYDE DE ZINC, FABRICANT DE MELANGES ET DE DISPERSIONS
  AGRICULTURE  

NUTRITION ANIMALE ET ENGRAIS

Produits recommandés : KB 78 et Z2

NUTRITION ANIMALE

Le zinc est reconnu comme un minéral essentiel dans la nutrition animale, cette reconnaissance est relativement récente.

La première déficience en zinc reconnu sur un animal d’élevage a été reportée par Tucker et Salimon en 1955. Il a fallu attendre les années 60 pour se rendre compte qu’il jouait un rôle très important dans la santé humaine.

Le zinc est un oligo élément qui intervient dans la plupart des fonctions biologiques de l’animal, c’est-à-dire, que l’organisme a besoin de très peu de zinc mais cet apport essentiel joue un rôle important dans plus d’une centaine de processus enzymatiques vitaux ; les meilleures sources de zinc sont les aliments d’origine animale.

Il est nécessaire à la croissance, la reprise immunitaire, les fonctions neurologiques et reproductives.

Des critères importants divisent les différentes qualités du marché de la nutrition animale. Les plus essentiels sont : le process, la teneur en zinc et la pureté.

TENEUR EN ZINC :

Le marché de la nutrition animale est un marché un peu particulier, il est un de ceux qui acceptent les teneurs en zinc les plus basses jusqu’à 72 %. La situation économique de ce marché extrêmement tendue oblige à accepter ces qualités. Il y a surtout trois types de qualité reconnus qui sont 72 %, 75 % et 77-80 % qui est un maximum.

PROCESS :

Ce point est très important, de nombreuses études ont été faites pour relier la bio disponibilités des oligo-éléments en fonction de la nature du sel sous lequel il est proposé mais aussi sous chaque forme, selon quel procédé, sa biodisponibilité sera importante. Nous connaissons les sulfates, les oxydes, les chélates, les zinc greffés sur des protéines, même les mano particules peuvent figurer à l’avenir, chacune ayant ses avantages sur ses défauts qu’ils soient économiques ou de performances.

Nous avons une multitude de process dont peut être à l’origine et fera varier de manière extrême sa bio disponibilité.

Le procédé humide ou plus particulièrement procédé SILOX se distingue sur bien des points.

Il y a la teneur en zinc qui est maximum de l’ordre de 78 % , ses impuretés qui sont les plus basses car partant au départ de zinc électrolytique pur à 99,9999 (voir process) et surtout le type de particule.

Cette particule n’est pas ultime est à une structure très complexe pleine de cavité. L’énorme avantage sera que cette particule sera d’autant plus assimilée que les sucs gastiques pourront avoir de surface de contact avec la particule mais aussi que la possibilité via les mouvements péristaltiques d’exercer des forces de cisaillements aptes à déstructurer la particule et la rendre encore plus assimilable par les acides gastiques (voir étude…….).

PURETE :

Selon la teneur et selon le process, la pureté constitue un facteur essentiel de vigilance car il la multiplicité des origines rend les choses difficiles à catégoriser.


La législation française européenne n’a de cesse de renforcer le contrôle et le cadre dans lequel les oligo éléments (et le reste des produits d’ailleurs) doivent accéder à ce marché : n° d’agrément, suivi des filiaires par la DSV et la DGCCRF… Une situation qui tend à assainir au mieux le marché européen de produits douteux qui intéresse à terme la santé humaine.

Nous n’avons qu’un produit à proposer l’oxyde de zinc KB 78, il revient à travers l’utilisation du procédé humide de SILOX, un grand nombre de facteur d’intérêt ; il a une haute teneur en zinc, le procédé lui confère une bio disponibilité maximum, une pureté maximale.

C’est dans cette optique de performance de nos produits que SILAR s’est impliquée dans une démarche qualité et a obtenu en plus de son ISO 9001.2000 la certification HACCP pour notre oxyde de zinc KB.

 


ENGRAIS :

L’effet favorable du zinc sur le développement des plantes fût découvert il y a plus de cent ans par Raulin (1869-1870).

L’utilisation de sels de zinc comme engrais catalytique fût envisagée par Javillier (1908-1912) et le rôle essentiel du zinc chez les plantes supérieures démontré par Mazé (1914-1915) et Sommer Lippman (1926).

Dans la plante, le zinc remplit un certain nombre de fonction il est :

  • partie ou cofacteur d’enzyme
  • facteur de croissance pour sa participation dans certains métabolismes.

 

Il a été reconnu un certain nombre de culture plus consommatrice que d’autres : les céréales et notamment le maïs, les légumes, etc…

Notre produit le Z2 dispose d’une teneur importante en zinc, il a été tout particulièrement mis au point pour ce marché et répond parfaitement aux critères d’exigence (l'oxyde de zinc KB 78 peut aussi répondre à certaines exigences dans ce domaine)

Silar est accréditée
Certification ISO Certification GMP PLUS
N°enregistrement : 0052395-00 N°enregistrement : CERTIS-2017-41964